Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Christine
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
Messages : 8042
Enregistré le : 18 Jan 2012, 19:37

Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Messagepar Christine » 24 Mai 2012, 20:34

Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Au-fil-des-araignées-exposition-arachnologue-métier-passion-recherches-fil-venin-araignées-arachnidés-animal-animaux-compagnie-animogen-1.JPG
Cette mygale tente de se cacher, et nous présente la rondeur de son abdomen


Nous abordons à présent le troisième et dernier volet consacré à l'exposition " Au fil des araignées " . Après avoir apaisé nos peurs irrationnelles, après nous avoir débarrassés de nos préjugés en élargissant notre vision de l'araignée grâce à des horizons culturels différents, bref, après nous avoir pacifiés avec cette dernière, l'exposition se propose à présent de piquer notre curiosité, de susciter notre intérêt, voire même d'éveiller en nous la passion.

Pour pouvoir nous intéresser à elle, il faut donc nous amener à mieux la connaître. Pour cela, l'exposition propose aux plus jeunes deux activités d'observation.

Elle les confronte, d'une part, aux araignées vivantes pour leur permettre d'observer leur mode de vie et leur comportement. Toutes sont prédatrices et sécrètent des fils de soie, mais leurs méthodes de capture des proies et de confection de la toile diffèrent. Certaines araignées sautent sur leur proie, d'autres crachent leurs fils sur elle. Certaines araignées, comme l'épeire diadème, tissent une toile géométrique et aérienne, d'autres, comme la mygale, tapissent leur terrier en entonnoir. La plupart des araignées sont solitaires, mais il existe des araignées sociales, qui vivent en communauté pour tisser une toile gigantesque afin de piéger des proies bien plus grandes qu'elles.

D'autre part, des ateliers d'observation à la loupe binoculaire invitent les enfants à venir découvrir les différentes espèces d'araignées, en comparant la taille de leurs pattes, les dessins qui ornent leur céphalothorax ou le nombre de leurs yeux.

L'exposition a vu juste, ces deux propositions remportent un énorme succès : les enfants sont scotchés aux vitres derrière lesquelles évoluent les araignées et pas une place n'est libre dans les ateliers d'observation.

Forte de son succès, l'exposition peut alors tout naturellement faire la suggestion suivante : si vous vous intéressez aux araignées, si vous prenez plaisir à les observer et les comparer, vous pouvez continuer à le faire en en faisant votre métier : vous pouvez devenir arachnologue.

L'arachnologue n'étudie pas que les araignées mais aussi les apparentés comme les scorpions, les opilions, les amblypyges et les pseudo-scorpions. De plus, il ne fait pas que les étudier en laboratoire, il les observe aussi sur le terrain et les capture. En somme, un frisson d'aventure...
Pour les attraper, trois méthodes s'offrent à lui.

Au-fil-des-araignées-exposition-arachnologue-métier-passion-recherches-fil-venin-araignées-arachnidés-animal-animaux-compagnie-animogen-3 (2).JPG
Aspirateur à bouche


Pour les araignées circulant au sol, sur leur toile, sur ou sous l'écorce des arbres, c'est la chasse à vue. Trop fragiles pour être capturées à la main, ces dernières sont prélevées à la pince, au couteau écorceur ou à l'aspirateur à bouche (un filtre à l'entrée de la bouche prévient l'aspiration de trop).

Au-fil-des-araignées-exposition-arachnologue-métier-passion-recherches-fil-venin-araignées-arachnidés-animal-animaux-compagnie-animogen-2.JPG
Filet fauchoir


Pour les araignées se déplaçant dans la végétation basse, c'est le fauchage. L'arachnologue bat les herbes à gauche et à droite avec un filet fauchoir, prélève les espèces désirées avec l'aspirateur à bouche puis libère les autres. Pour les araignée dans les arbres, il secoue les branches au-dessus d'un parapluie japonais, puis fait le tri.

Au-fil-des-araignées-exposition-arachnologue-métier-passion-recherches-fil-venin-araignées-arachnidés-animal-animaux-compagnie-animogen-4.JPG
parapluie japonais


Enfin, pour les araignées vivant dans les substrats humides et les mousses, la méthode la plus efficace est le tamisage. On dépose l'ensemble du substrat prélevé sur le berlèse, que l'on assèche avec une lampe. Sous l'effet de l'assèchement, les araignées se réfugient dans la couche inférieure et tombent à travers le tamis.

Au-fil-des-araignées-exposition-arachnologue-métier-passion-recherches-fil-venin-araignées-arachnidés-animal-animaux-compagnie-animogen-5 (2).JPG
Berlèse et tamis


Mais une question se pose malgré tout : pourquoi vouloir susciter des vocations ? Pourquoi vouloir former des arachnologues, même si la passion est au rendez-vous ?
Parce que l'araignée, en dehors de sa grande utilité en tant qu'insecticide naturel, présente un intérêt scientifique pour l'homme. Elle possède deux atouts précieux que l'homme cherche à exploiter pour lui-même : son fil et son venin.

La résistance et l'élasticité exceptionnelles du fil d'araignée fascinent l'homme depuis longtemps. En Nouvelle-Guinée, il est utilisé traditionnellement dans la fabrication des filets de pêche et dans l'Antiquité, les Grecs utilisaient la toile d'araignée pour panser les plaies.
Pour pouvoir exploiter les qualités du fil, il faut une récolte abondante. On a donc tenté à grande échelle l'élevage de la néphile dorée de Madagascar, cette araignée étant capable de produire jusqu'à quatre kilomètres de fil en continu. Mais contrairement à celle de l'élevage du ver à soie, cette tentative a échoué ; les araignées, trop voraces, se dévorèrent entre elles.

Une autre tentative a vu le jour, cette fois , pour obtenir un fil d'araignée exploitable. Depuis 1998, une société canadienne a réussi à inscrire le gène de la fabrication de la soie d'araignée dans le code génétique de la chèvre. Elle élève, depuis, des chèvres naines dont le lait contient des protéines de soie. Cette soie synthétisée pourrait être produite en grande quantité si l'élevage prospère comme prévu. Elle permettrait de fournir un fil de suture chirurgical plus résistant, plus fin et moins toxique que le fil actuel, et on envisage également son application dans la fabrication des prothèses ligamentaires en raison de sa souplesse. Les chercheurs américains suivent de très près l'évolution de ce projet, car à long terme, ils voudraient incorporer de la soie d'araignée dans la confection des gilets pare-balles. En effet, à diamètre égal, le fil d'araignée est plus résistant que le kévlar utilisé actuellement.

Des recherches sur le venin d'araignée sont également en cours, et sont très prometteuses. De nombreuses applications futures sont prévues dans le domaine médical : lutte contre l'insuffisance cardiaque, les tumeurs du cerveau, les maladies neuronales... La commercialisation d'un viagra à base de venin d'araignée est également envisagée.

Nous avons commencé par faire la guerre aux araignées, puis nous avons signé une armistice. Et voilà maintenant que nous les mettons à notre service. De fil en aiguille, les araignées nous conduisent vers une multiplicité de possibilités passionnantes à explorer pour le plus grand intérêt de l'humanité.

Au-fil-des-araignées-exposition-arachnologue-métier-passion-recherches-fil-venin-araignées-arachnidés-animal-animaux-compagnie-animogen-6.JPG
Néphile dorée de Madagascar


Source : Christine
"Comme un oiseau que stupéfie une ligne tracée devant lui sur le sol" Julien Gracq

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46340
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Re: Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Messagepar angelk » 24 Mai 2012, 23:38

Je ne sais par où commencer, tant les centre d'intérêt soulevés par ton fabuleux article sont nombreux. Tout d'abord, je connaissais l'usage de l'aspirateur à bouche ou du filet, mais absolument pas celui du tamis. De plus, je n'imaginais pas que la toile puisse nous rendre autant de services, que ce soit dans le domaine de la santé ou celui de la protection contre l'impact des balles. Quant à la chèvre porteuse de soie, je suis scotchée. J'espère que tu pourras nous en dire plus à son sujet, car cela attise encore ma curiosité. :-D

enerik0812
Petit prédateur
Petit prédateur
Messages : 9637
Enregistré le : 28 Mai 2010, 19:53

Re: Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Messagepar enerik0812 » 25 Mai 2012, 03:48

Christine :-D quel bel article ! On a juste envie d'aimer les araignés après l'avoir lu !

Je te garantie en tout cas que ça change la vision du lecteur !
Merci !

Christine
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
Messages : 8042
Enregistré le : 18 Jan 2012, 19:37

Re: Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Messagepar Christine » 25 Mai 2012, 16:49

Je crois que cette exposition était vraiment très complète. :grin:
Moi non plus je ne regarderai plus les araignées comme avant, mais je ne réponds pas de mes réactions épidermiques ! :)
"Comme un oiseau que stupéfie une ligne tracée devant lui sur le sol" Julien Gracq

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46340
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Re: Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Messagepar angelk » 25 Mai 2012, 18:22

Ce n'est pas l'impression que tu donnes dans tes propos plus haut pourtant. Je te pensais " presque " guérie de ta phobie. :)

Christine
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
Messages : 8042
Enregistré le : 18 Jan 2012, 19:37

Re: Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Messagepar Christine » 25 Mai 2012, 20:34

Presque :)
Mais la raison n'a pas toujours le dessus sur l'instinct :!:
"Comme un oiseau que stupéfie une ligne tracée devant lui sur le sol" Julien Gracq

Maud
Admin d'honneur
Admin d'honneur
Messages : 17284
Enregistré le : 30 Mai 2010, 11:01

Re: Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Messagepar Maud » 26 Mai 2012, 19:31

Je te remercie beaucoup pour cet article Christine qui m'as appris énormément de choses 8-)
J'ai déjà croisé l'araignée de Madagascar dont tu parles (ou plutôt son fil) et il est dur comme une corde de guitare et quasiment impossible à casser avec les mains. J'aime cet animal mais les grandes toiles avec des centaines d'araignées me donnent quelques frissons même si l'ouvrage est fabuleux.
Pour la chèvre, j'en avais entendu parlé mais je pensais que c'était un canular :)
L'amour se multiplie,il ne se divise pas

Christine
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
Messages : 8042
Enregistré le : 18 Jan 2012, 19:37

Re: Au fil des araignées, une vocation tournée vers l'avenir

Messagepar Christine » 26 Mai 2012, 20:06

C'est vrai que pour la chèvre-araignée, il y a de quoi se poser des questions. :)
Elle pourrait être le sujet d'un film d'horreur ; je lui vois pousser des pattes d'araignée qui tissent une toile de cauchemar... :shock:
Trêve de plaisanterie, c'est un projet extrêmement pris au sérieux, puisqu'il est co-financé par le Canada et les Etats-Unis. Quant à la dureté du fil de l'araignée de Madagascar, tu me fais frémir... :-x
J'ai lu qu'elle était inoffensive pour l'homme et que sa soie était dorée :love:
"Comme un oiseau que stupéfie une ligne tracée devant lui sur le sol" Julien Gracq


Retourner vers « Insectes et arachnidés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité