Rencontres de chats

C'est ici que nos chats se dévoilent, en mots et en images.
Kro
Amibe
Amibe
Messages : 12
Enregistré le : 18 Fév 2014, 00:54

Rencontres de chats

Messagepar Kro » 18 Fév 2014, 20:35

Tornade.

Une nuit, il est deux ou trois heures du matin, nous sommes un samedi de juillet. Nous rentrons dans notre résidence étudiante qui n'en est pas vraiment une, car le gérant cherche à louer tous les appartements et la concurrence est rude aux abords de la fac.
En arrivant au troisième étage, nous croisons un petit chat. Il miaule en nous voyant, se frotte, ronronne. J'essaye de l'ignorer. Nous avons des gerbilles, des octodons, des chinchillas. J'ai peur d'introduire un fauve parmi mes rongeurs, peur pour eux. Je ferme la porte.
Je rouvre la porte tout de suite. Je ne peux pas laisser ce petit chat dehors. Nous sommes dans un quartier qui craint, là où un bus a fini par brûler un an ou deux après. J'ai peur pour ce chaton, qu'il sorte et se fasse écraser ou pire, caillasser par des gamins cruels. Farid de la Morlette n'est pas un cas isolé par chez nous.
Le petit chat est heureux. Il ronronne, il a faim. Je lui fais un steack, retrouve le bac de la volière inutilisé et lui mets du sable à chinchillas dedans. Je n'ai que ça et nous sommes trop fatigués pour courir dans les alimentations de nuit.
Le chat saute le bac. Qui sait depuis combien de temps il se retient ? Il dévore le steack en quelques instants et continue à ronronner.
Le lendemain, ce sera steack et jambon au menu. Nous mettons une affiche à l'entrée de la résidence. Ce petit chat a un collier, il doit bien manquer à quelqu'un. Les jours passe, personne ne nous contacte. Le chat que j'avais chez mes parents me manque, cette petite boule de poils est adorable, je décide de la garder, même si l'homme n'est pas trop d'accord. Une visite chez le vétérinaire. C'est une femelle qui a quatre mois. Je l'appelle Tornade, car elle est remuante et que ce nom lui va comme un gant.
Petit tigre qui ne se laisse câliner que lorsqu'elle en a envie et qui aime sauter sur mes mollets, elle sait aussi être là quand ça ne va pas. Souvent distante avec moi, elle m'a soutenu quand mon compagnon était loin pour le travail et que cela me pesait, attendant que je sois réveillée pour venir ronronner à mes oreilles.
Féline et indépendante, comme moi.

Nuage.

Août 2013. Vacances. Chaleur.
Nous sommes dans le Tarn, dans le village d'enfance de ma belle-mère, avec une amie. Petit village d'une cinquantaine d'habitants au plus fort de l'été avec son château en ruine, ses bois verts tout autour et l'Aveyron qui coule tout en bas.
Nous faisons visiter le village à notre amie qui est venue avec nous. D'abord le tour, qui ne prend que quelques minutes, on monte vers le château. Devant nous, l'église, ouverte pour que des exposants puissent vendre leurs produits. Tous les bénéfices iront à la restauration du monument. Et là, un petit panneau "donne chat".
Le petit minou est là, il dort dans un petit panier improvisé. Tout le monde au village s'est pris d'affection pour lui mais personne ne peut le prendre. C'est un petit village, il y a beaucoup de retraités qui ne sont pas là l'hiver. Ils veulent lui trouver une famille qui l'aimera, même si cela signifie qu'ils ne le verront plus.
Je le prends, il ronronne. C'est le coup de foudre. Immédiat. Irrévocable. J'arrive à convaincre l'homme. C'est décidé, je le veux. Le lendemain, jour du départ. On nous l'a gardé enfermé, pour être sûr qu'il ne se sauvera pas. Il est gentil, câlin. Il a un peur dans la boîte de transport mais tout va bien. Les premiers kilomètres sont les plus durs. Il miaule, il veut sortir. Puis nous prenons l'autoroute et il se calme.
Un premier arrêt, au viaduc de Millau. Pendant que l'homme et notre amie vont sur le belvédère, je libère le fauve, m'attendant au pire. Il fait un tour dans la voiture, se couche, se rendort. Les heures sont longues mais il tient le coup. Nous arrivons enfin dans notre chez nous. Il a l'air heureux. Il rencontre sa nouvelle copine, découvre le pipolino qui distribue des croquettes quand il roule.
Nous hésitons beaucoup sur son nom. Nous décidons de l'appeler Nuage. Sans le vouloir, nous sommes rester dans la météo, même s'il aurait peut être fallu l'appeler Carnage car il est encore plus remuant que Tornade, mais il est trop tard pour changer. C'est un vrai peau de colle, qui se couche tout contre moi sur le canapé. Gluon aurait pu convenir aussi après tout.

Voilà comment j'ai rencontré mes deux amours. Même si des fois j'ai très envie d'en passer un par la fenêtre, je les aime très fort :love: :love: :love:

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46816
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Re: Rencontres de chats

Messagepar angelk » 18 Fév 2014, 23:27

En fait, Nuage semble aussi sympa que Tornade en dehors des heures des repas. C'est Jekyll et Hyde à la fois. :grin:

Kro
Amibe
Amibe
Messages : 12
Enregistré le : 18 Fév 2014, 00:54

Re: Rencontres de chats

Messagepar Kro » 18 Fév 2014, 23:48

Les deux ont leur caractère... j'aurai du l'appeler Ouragan le petit tiens ! Il adore sauter sur Tornade pour jouer ou pour la déloger du canapé. Mais c'est vrai que hormis au moment des repas, c'est un adorable petit c*n :oops:

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46816
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Re: Rencontres de chats

Messagepar angelk » 19 Fév 2014, 00:11

C'est le propre des chats ça. :)


Retourner vers « Trombinoscope des chats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité