Perruche érythroptère, ou Aprosmictus erythropterus

Les espèces de becs crochus pouvant vivre en notre compagnie
Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46919
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Perruche érythroptère, ou Aprosmictus erythropterus

Messagepar angelk » 11 Jan 2013, 23:05

Perruche érythroptère, ou Aprosmictus erythropterus

Perruche-érythroptère-Aprosmictus-erythropterus-perroquets-psittacidés-comportement-caractère-alimentation-reproduction-oiseaux-animal-animaux-compagnie-animogen-6.jpg


La perruche érythroptère, ou Aprosmictus erythropterus coccineopterus, est originaire d'Australie. Elle a été identifiée par Gmelin en 1788. Elle mesure près de 35 cm pour un poids de 120 à 210 g et peut vivre 40 ans en moyenne, mais peut en atteindre 50. Il en existe trois sous-espèces :
* Aprosmictus erythropterus coccineopterus
* Aprosmictus erythropterus erythropterus
* Aprosmictus erythropterus papua.

C'est une créature au physique étonnant, puisque son corps est d'un vert éclatant, affublé de deux ailes rouge vif, qui donnent l'impression d'être empruntées à une autre espèce. Elle possède une longue queue, qui atteint près des deux tiers de son corps. Le dimorphisme sexuel passe par une particularité adorable. Le bout de la queue est vert clair ou jaune chez le mâle, et rose chez la femelle. Mais d'autres caractéristiques permettent de les distinguer, comme les couleurs plus éclatantes du mâle, notamment au niveau de la tête, et les taches rouges qu'il porte sur les ailes. La femelle est quant à elle plus terne, avec le bas du dos et le croupion bleus. Les yeux du premier sont oranges ou jaunes et ceux de la seconde marron clair. Le dessous des ailes porte des plumes grises bordées de blanc. Le bec est le plus souvent orange avec une touche de jaune.

Elle vit au sein de groupes comptant une vingtaine d'individus et passe beaucoup de temps en l'air, puisqu'elle ne se pose que pour s'abreuver ou récupérer les aliments tombés à terre. Dans la nature, elle se joint parfois à des perruches à tête pâle (Platycercus adscitus) et des perruches de Barnard (Barnardius barnardi).

Perruche-érythroptère-Aprosmictus-erythropterus-perroquets-psittacidés-comportement-caractère-alimentation-reproduction-oiseaux-animal-animaux-compagnie-animogen-4.jpg


Le mâle est sexuellement mature à trois ans, la femelle à un an seulement. La saison de la reproduction court entre mai et décembre à l'état sauvage, mais cette espèce peut se reproduire quasiment toute l'année en captivité. Le nid est construit dans un tronc d'eucalyptus creux généralement situé aux abords d'un point d'eau, où la femelle pond entre trois et cinq oeufs, avant de les couver seule durant une vingtaine de jours. Elle est alors nourrie par le mâle, ou quitte le nid lorsqu'elle doit s'alimenter. Les petits quittent le nid vers le 37 ème jour. Ils ressemblent alors à des femelles.

Perruche-érythroptère-Aprosmictus-erythropterus-perroquets-psittacidés-comportement-caractère-alimentation-reproduction-oiseaux-animal-animaux-compagnie-animogen-3.jpg


Cette espèce est agressive vis à vis des autres, aussi est-il préférable de la maintenir en couple dans une volière intra-spécifique, c'est à dire composée uniquement d'oiseaux de sa propre espèce, ou une grande volière si vous souhaitez lui en adjoindre d'autres. Un espace d'1 X 4 m convient à un couple, avec deux mètres de hauteur. Prévoyez plus grand au-delà. Mais un sujet élevé à la main peut devenir un excellent compagnon, de nombreux témoignages en attestent. L'un d'entre eux fait notamment état de son intelligence et de son tempérament agréable, malgré son refus du contact de la main. Il peut être sujet au picage au printemps, vraisemblablement pour des raisons hormonales, surtout en l'absence de partenaire.

Dans la nature, cette perruche se nourrit de graines d'eucalyptus et d'acacia, ainsi que de nectar, pollen, bourgeons, fruits, fleurs,insectes, larves et baies de gui. Comme vous l'aurez sans doute noté, certains des végétaux cités sont habituellement toxiques pour la plupart des autres oiseaux, mais pas pour la perruche érythroptère. En captivité, on la nourrit d'un mélange de graines pour canari additionné de millet, tournesol gris, et de fruits (surtout des pommes).

Elle est classée en appendice II de la CITES, ce qui n'empêche pas les agriculteurs de chercher à l'abattre. En effet, elle cause des dommages à leurs cultures.

Perruche-érythroptère-Aprosmictus-erythropterus-perroquets-psittacidés-comportement-caractère-alimentation-reproduction-oiseaux-animal-animaux-compagnie-animogen-1.jpg


Sources :
http://www.birdsinbackyards.net/
http://www.starescue.org/
http://www.parrots.org/
http://www.mdahlem.net/
http://www.aviculturalsocietynsw.org/
http://aussiebirds.proboards.com/

Maud
Admin d'honneur
Admin d'honneur
Messages : 17287
Enregistré le : 30 Mai 2010, 11:01

Re: Perruche érythroptère, ou Aprosmictus erythropterus

Messagepar Maud » 17 Jan 2013, 16:44

C'est vrai qu'on dirait qu'il a emprunté différents costumes d'autres oiseaux pour s'en faire un 8-)
Son rouge est flamboyant !
L'amour se multiplie,il ne se divise pas

Christine
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
Messages : 8053
Enregistré le : 18 Jan 2012, 19:37

Re: Perruche érythroptère, ou Aprosmictus erythropterus

Messagepar Christine » 17 Jan 2013, 19:20

Je suis d'accord avec Maud, elle est magnifique et surprenante ! 8-)
C'est la première fois que j'entend parler de cette perruche, alors qu'elle semble se reproduire facilement en captivité.
"Comme un oiseau que stupéfie une ligne tracée devant lui sur le sol" Julien Gracq

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46919
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Re: Perruche érythroptère, ou Aprosmictus erythropterus

Messagepar angelk » 17 Jan 2013, 23:33

Je n'en ai encore jamais vu nulle part non plus.


Retourner vers « Espèces domestiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité