Adoption, sevrage et conséquences : pourquoi ne faut-il jamais acheter un perroquet non sevré ?

Vous trouverez ici de précieux conseils pour nourrir vos perroquets et prendre soin d'eux.
Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46984
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Adoption, sevrage et conséquences : pourquoi ne faut-il jamais acheter un perroquet non sevré ?

Messagepar angelk » 11 Aoû 2012, 14:34

Adoption, sevrage et conséquences : pourquoi ne faut-il jamais acheter un perroquet non sevré ?

alimentation-oisillons-bébés-sevrage-déroulement-oiseaux-perroquets-psittacidés-reconnaître-animaux-animogen-8.jpg


Le sevrage des jeunes perroquets est une étape particulièrement délicate qui doit être gérée par un professionnel. Par manque de connaissance ou d'expérience, des erreurs peuvent survenir. De ce fait, à moins d'un sauvetage, nous vous déconseillons catégoriquement d'accepter la prise en charge d'un oiseau non sevré, en dépit de tout ce que pourrait avancer comme argument un éleveur " bien intentionné " prétendant vous permettre de tisser des liens plus forts avec votre animal. Cela ne serait vous l'aurez compris que mensonge.

Avant de vous lancer dans ce processus risqué, posez-vous les bonnes questions. Pourquoi voulez-vous nourrir votre oiseau à la main ? Est-ce un choix délibéré de votre part ? Le psittacidé peut-t-il courir un risque ?

Le nourrissage manuel exige du temps, avec jusqu'à plus de six repas à servir à intervalles réguliers. De ce fait, votre vie sociale et l'organisation de votre quotidien risquent d'en pâtir sérieusement. Si vous travaillez à l'extérieur surant la journée, il n'est même pas question d'y songer d'ailleurs. Vous vous substituez entièrement au parent naturel nourricier et allez apprendre à votre futur compagnon à ne pas craindre la main humaine certes, mais cela n'implique pas que vous le fassiez vous-même. Le processus de l'EAM commence très tôt. La plupart des éleveurs prennent en charge les petits dès l'âge d'une ou deux semaines, la seconde option étant préférable lorsqu'ils naissent auprès de leurs semblables. Certains pratiquent l'incubation artificielle et de ce fait prennent en charge le nourrissage dès la sortie de l'oeuf.

Mais un oiseau non sevré est excessivement fragile. Il est donc très risqué de s'aventurer à en acheter un à ce stade. D'une part, si vous rencontrez le moindre problème, vous ne serez pas en mesure de le résoudre. Un oisillon refusant de se nourrir ou s'étouffant lors de la prise de nourriture implique une réaction rapide, qu'un non initié n'est pas en mesure d'apporter de par son manque d'expérience. Le nourrissage lui-même peut occasionner des soucis s'il est mal pratiqué, mal dosé, ou si son rythme d'administration ne convient pas. Fausse route, infection ou déchirure du bréchet sont des accidents fréquents lorsque la main nourricière n'est pas sûre et l'oeil pas suffisamment exercé. Il peut s'ensuivre de graves problèmes respiratoires, sans compter la perte de poids si la ration est insuffisante.

alimentation-oisillons-bébés-sevrage-déroulement-oiseaux-perroquets-psittacidés-reconnaître-animaux-animogen-2.jpg
Le plumage n'a pas fini de pousser, c'est l'un des signes indiquant que ce gris du Gabon n'est pas encore capable de s'alimenter seul.


Il ne faut pas accepter de prendre en charge un perroquet non sevré que vous achetez à prix d'or chez un éleveur, même si ce dernier vous consent une remise. La phase de sevrage est non seulement une étape primordiale dans la perception du monde de nos bêtes à plumes en termes de socialisation, mais c'est aussi sur elle que repose leur santé encore délicate. Un accident est vite arrivé lorsque l'on ne sais pas comment procéder et alors, l'éleveur s'en lave souvent les mains, prétextant qu'il vous a vendu un animal en bonne santé. La culpabilité ressentie par le maître, auquel il ne manquera pas de faire remarquer les erreurs commises, est telle, que celui-ci ne va pas contester.

Un oiseau sevré n'a pas à être nourri à la main du tout. Si l'éleveur explique qu'il est sevré, mais doit encore être alimenté ainsi quelques temps, il ment. Le psittacidé est sevré ou ne l'est pas, un point c'est tout. Un autre élément peut vous alerter, l'aspect du plumage. Si ce dernier n'a pas achevé sa pousse, que certaines zones sont nues sous les ailes et que les rémiges (grandes plumes des ailes) et rectrices (plumes de la queue) n'ont pas atteint leur taille définitive, l'oiseau n'est pas sevré. Sachez d'ailleurs qu'à l'état sauvage, les juvéniles quittent le nid pour leur premier vol avant d'être sevrés, puisqu'ils sont encore nourris par les parents à ce stade. Il existe fort heureusement des éleveurs sérieux, rassurez-vous. Cependant, vous comprendrez à la lecture de ces lignes qu'il faut s'armer de patience et faire preuve d'observation pour ne pas commettre d'erreur lors de l'achat. Nous tenons à votre disposition une liste d'éleveurs pour vous permettre d'optimiser vos chances de trouver la perle rare.

Il ne faut pas acheter d'oiseau non sevré, certes, mais on nous en propose de plus en plus souvent, là est le paradoxe. Cela est alarmant. Il est vrai que vendre un oiseau quelques semaines plus tôt permet d'accélérer le rythme de production, le temps disponible pouvant être consacré à de nouvelles nichées. Cela ne vise que le profit, soyons lucides. Notre seule arme face à des personnes peu scrupuleuses est de nous renseigner, comme vous venez de le faire, pour savoir quoi faire et comment y voir plus clair dans le monde mystérieux des éleveurs de perroquets. Un sevrage raté va laisser une empreinte indélébile dans le corps et l'esprit de votre compagnon ailé. Il ne faut pas prendre cela à la légère.

alimentation-oisillons-bébés-sevrage-déroulement-oiseaux-perroquets-psittacidés-reconnaître-animaux-animogen-3.jpg
Ces conures soleil sont proposées à la vente dans une annonce comme étant sevrées. Peut-on réellement imaginer que ces oiseaux soient en âge de se nourrir seuls et voler ?


Source : angelk

Maud
Admin d'honneur
Admin d'honneur
Messages : 17205
Enregistré le : 30 Mai 2010, 11:01

Re: Adoption, sevrage et conséquences : pourquoi ne faut-il jamais acheter un perroquet non sevré ?

Messagepar Maud » 15 Aoû 2012, 16:50

Très bel article angelk qui j'espère sera lu par de nombreux futurs acquéreurs de perroquets :top:
Je suis également affolée par le nombre croissant de vente d'oiseaux non sevrés et je ne comprends d'ailleurs pas qu'il n'existe aucune loi pour limiter ce genre de pratique.
L'amour se multiplie,il ne se divise pas

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46984
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Re: Adoption, sevrage et conséquences : pourquoi ne faut-il jamais acheter un perroquet non sevré ?

Messagepar angelk » 15 Aoû 2012, 16:52

Cela existe aux Etats-Unis. Mais pas dans tous les états à ma connaissance. Nous sommes en retard dans ce domaine. :!:

BKing
Petite bestiole
Petite bestiole
Messages : 197
Enregistré le : 08 Jan 2018, 16:15

Re: Adoption, sevrage et conséquences : pourquoi ne faut-il jamais acheter un perroquet non sevré ?

Messagepar BKing » 06 Mai 2018, 22:27

Je ne peux être catégorique à ce sujet ayant acheté volontairement un g4is du Gabon non sevré, je suis absolument contre se dire sur un coup de tête d'acheter un oiseau non sevré, c'est à la fois dangereux pour l'oiseau et inutile pour un non initié, mon parcours est assez long j'ai déjà sevrer un jeune pigeon tombé du nid étant enfant c'est mon troisième gris et peu être mon dixième oiseau... JE NE SUIS PAS ÉLEVEUR, les 6 semaines ont été dur longue et pleine d'incertitudes... je me levais la nuit pour être sur que mon oiseau soit en vie,malgré ses 8 semaines et trois repas par jours avec mise à dispo de p15, oui je nourris principalement à l'extrudé mais ça c'est un autre débat..., c'était un enfer nerveusement parlant sachant qu'elle n'était plus nouvelle née mais tres jeune bébé... par contre le plaisir de la voir chercher mon contact, de lui apprendre à voler, marcher par terre etc seront des souvenir indestructible...
Vous voulez finir un eam, prenez l'oiseau le plus vieux possible, paradoxal lol, mais autour de 8 semaines le lien sera identique, les efforts et le stress moindre, ou pas ..., et vous serez dans la jeune vie de votre oiseau tout pareil et au faites... VOUS N'ÊTES PAS ÉLEVEUR... ne soyez pas calife à la place du calife et soyez sûr de votre choix purement réfléchi avant la moindre décision pouvant impacter votre vie... Pas grave, mais surtout celle d'un petit être fragile nécessitant des soins de qualité ainsi qu'une éducation parfaite
Pas comme ma poulette qui vous dis "c*uillon, c*nasse, c*nnerie, ta g*eule, etc"
Bisou bisou


Retourner vers « Alimentation et santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron