Des perruches et des hommes : les origines

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46998
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Des perruches et des hommes : les origines

Messagepar angelk » 01 Déc 2011, 00:30

Des perruches et des hommes : les origines

perruches-tête-prune-psittacula-cyanocephala-collier-krameri-perroquets-psittacidés-histoire-origines-oiseaux-animal-animaux-compagnie-animogen.jpg


Les perruches appartiennent toutes à la famille des perroquets, autrement dit des psittacidés. Cette appellation regroupe des variétés relativement petites (à partir de 18 cm), mais dont la particularité majeure est d'être pourvues de plumes de queue particulièrement longues par rapport à celles de la plupart de leurs cousins. Quelques unes d'entre elles sont un peu plus grandes (jusqu'à près de 45 cm), ce qui leur a valu le nom de "grandes perruches". En dépit de ces caractéristiques propres, tous les psittacidés de petite taille ne sont pas acceptés sous la dénomination "perruche".
Elles sont très largement réparties géographiquement, puisqu'elles peuvent être observées à l'état sauvage dans le monde entier. Les trois sites sur lesquels se trouvent réunies le plus grand nombre de variétés sont l'Australie, l'Amérique Centrale et l'Amérique du Sud. 30 espèces sont ainsi sur le continent australien, et plus de 27 globalement en Amérique Centrale et du Sud.

Les perruches africaines vivent dans des zones tropicales et subtropicales. Il est également des variétés exotiques en Nouvelle Zélande. Cependant, c'est en Asie que se trouvent les sujets les plus singuliers., certains pouvant parler et témoigner une affection étonnante à leur maître. En règle générale, ces perruches ne sont pas réputées pour être aussi joueuses que certaines de leurs cousines, et se révèlent parfois même beaucoup moins enclines à se laisser manipuler.
Leur histoire auprès de l'homme remonte à l'Antiquité. Après avoir été utilisées comme nourriture, elles sont devenues des animaux de compagnie durant des siècles. Les premières références historiques remontent aux environs de 367 avant JC. Ctésias de Cnide, médecin grec, y fait alors allusion dans son ouvrage intitulé "Indica". Ayant été en Inde, il fait référence à un oiseau pouvant parler indien. Il le décrit comme faisant la taille d'un épervier, avec un plumage bleu-vert et vermillon, avec une face pourpre et une barbe noire. Nous savons aujourd'hui qu'il s'agissait de la perruche tête de prune (Psyttacula cyanopcephala).

En 327 avant JC, lorsqu'Alexandre le Grand a ensuite rapporté de ses voyages en Inde des perroquets. Ils furent les premiers importés. La perruche Alexandrine (Psittacula eupatria) reçut d'ailleurs son nom, qu'elle porte encore de nos jours.
En 72 après JC, Pline l'Ancien, chercheur romain, a écrit un livre intitulé "Les soins de l'oiseau", dans lequel il expliquait comment prendre soin des perruches. Il y était même donné de nombreux conseils sur la façon des les éduquer et de leur apprendre à parler.
Au XV ème siècle, avec la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb, les perroquets sont arrivés plus massivement en Europe et devenus populaires.

perruches-ondulées-melopsittacus-undulatus-histoire-origines-perroquets-psittacidés-oiseaux-animal-animaux-compagnie-animogen-gould-john.jpg


Au XIX ème siècle, le naturaliste John Gould, séduit par leur capacité de s'attacher à l'homme et leur facilité d'adaptation, rapporta deux perruches ondulées (Melopsittacus undulatus) en Angleterre. En quelques années seulement, la popularité de cette espèce dépassa les frontières, s'étendant au reste de l'Europe. Mais en 1894, soit soixante-six ans plus tard, la question de la menace pesant sur ces oiseaux alors prélevés dans la nature se posait déjà. C'est sans doute l'une des premières préoccupations du genre connue historiquement.

Depuis, ce succès n'a jamais été démenti. De nos jours, les perruches demeurent d'ailleurs l'espèce de psittacidé la plus détenue à travers le monde. Cela s'explique par leur petite taille, qui rend leur maintien aisé y compris dans des espaces modestes, mais aussi par la multitude de teintes proposée au travers des différentes variétés, leur intelligence, leur aptitude au chant et à la parole. Ces petites bulles de couleurs n'ont pas fini de coloniser le monde...

perruches-ondulées-melopsittacus-undulatus-histoire-origines-perroquets-psittacidés-oiseaux-animal-animaux-compagnie-animogen.jpg


Sources :
http://www.lisashea.com/
http://animal-world.com/

Maud
Admin d'honneur
Admin d'honneur
Messages : 17287
Enregistré le : 30 Mai 2010, 11:01

Re: Des perruches et des hommes : les origines

Messagepar Maud » 02 Déc 2011, 20:12

Je ne pensais pas que cela remontait aussi loin.
Merci pour tes recherches :wink:
L'amour se multiplie,il ne se divise pas

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46998
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Re: Des perruches et des hommes : les origines

Messagepar angelk » 03 Déc 2011, 00:23

IL est toujours intéressant d'essayer de remonter aux sources des animaux que l'on est susceptible d'avoir chez soi, ne serait-ce que pour notre culture personnelle.

enerik0812
Petit prédateur
Petit prédateur
Messages : 9637
Enregistré le : 28 Mai 2010, 19:53

Re: Des perruches et des hommes : les origines

Messagepar enerik0812 » 03 Déc 2011, 15:21

très joli article Angelk ! merci. elles appartiennent bien à la même famille que les perroquets, mais pourquoi on ne peut pas les appeler perroquets ? car va dire d'un youyou que c'est une grande perruche, tu te fais taper sur la main, alors qu'une conure à joue verte, de la même taille que ce dernier, n'est absolument pas un perroquet aux yeux des specialistes. si c'est uniquement caractérisé par la longueur des plumes de la queue, que dirait on de l'ara ? grosse perruche ?

Maud
Admin d'honneur
Admin d'honneur
Messages : 17287
Enregistré le : 30 Mai 2010, 11:01

Re: Des perruches et des hommes : les origines

Messagepar Maud » 03 Déc 2011, 17:35

:lol:
Je me vois bien dire ma grosse perruche à Gaby :lol:
Je ne suis pas certaine qu'il apprécierait :-x
L'amour se multiplie,il ne se divise pas

Avatar de l’utilisateur
angelk
Site Admin
Site Admin
Messages : 46998
Enregistré le : 25 Mai 2010, 23:53

Re: Des perruches et des hommes : les origines

Messagepar angelk » 11 Déc 2011, 22:23

En fait cela désigne les oiseaux au corps étroit et effilé, dont la queue est longiligne. Or l'Ara est plutôt large d'épaules en comparaison.


Retourner vers « Espèces »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités